Historique

extérieur Clair Val intérieur pavillon

En 1969, l'A.S.B.L. Saint Jean-Baptiste de la Salle achète une propriété située à Suarlée et occupée jusqu'à ce moment par la Communauté du Bon Pasteur.

L'institut Clair Val est agréé à partir du 1ier Septembre 1969 pour accueillir en internat 50 filles âgées de 6 à 21 ans atteintes de déficience mentale. De nouvelles constructions voient progressivement le jour, les pavillons s'organisent.

Dès 1972, la capacité d'accueil passe de 50 à 174 filles atteintes d'épilepsie, de déficience mentale légère ou de troubles caractériels présentant un état névrotique ou prépsychotique et nécessitant une éducation appropriée.Certains bâtiments ont été aménagés pour l'accueil de jeunes présentant un handicap des membres inférieurs.

Dès cette époque, l'I.M.P. est amené à accueillir plus de handicapés présentant des troubles de comportement.

Interpellée par des demandes de prise en charge de jeunes garçons, l'institution obtient une modification d'agrément à partir du 1ier septembre 1978 ; l'accueil est organisé pour 160 handicapés garçons de 6 à 12 ans et filles de 6 à 21 ans.

A partir de janvier 1984, la prise en charge peut se concrétiser pour de plus jeunes enfants ( à partir de 3 ans) En septembre 1988, la capacité d'accueil est réduite à 131 lits. En effet l'A.S.B.L. a proposé à la Communauté Française le glissement de 25 lits vers une nouvelle institution créée dans la propriété : "La Sapinette", et de 4 lits vers une structure pour adultes à Malonne.

Dès cette époque, l'agrément est relatif à l'accueil de garçons et filles âgés de 3 à 21 ans.

Quelques temps plus tard, l'abaissement de la majorité à 18 ans amène le nouveau libellé de l'agrément (garçons et filles de 3 à 18 ans avec possibilité de prolongation jusque 21 ans).